Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 09:35

Vous connaissez la blague : « le foot est un sport qui se joue à 11 et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne ».

Remplacez foot par tennis et Allemagne par Suisse, ça marche aussi…

Sauf qu’en l’espèce, la Suisse avait mis toutes les chances de gagner de son côté, même en cas de défaite de son équipe nationale, compte tenu du fait que « notre équipe nationale » réside en Suisse et bénéficie de la douceur fiscale des bords du lac Léman.

Vice de forme…

De l’avis des commentateurs, nos « nationaux » ont encore raté ce rendez-vous sportif. Une méforme ou une impréparation, voire une mystérieuse blessure ont scellé leur sort. On se perd en conjecture sur l’origine de cette blessure qui empêchait ce sportif de serrer sa raquette sans ressentir une douleur. D’aucuns en voient l’origine lors de la cérémonie d’ouverture lors des hymnes nationaux, chantés la main sur le cœur, interprété en l’espèce comme un réflexe fiscal de contracture de la main sur le portefeuille, une sorte de tennis elbow fiscal en quelque sorte.

D’autres commentateurs parlent de « conflit de loyauté », trouble psychique majeur auquel se trouvent confrontés bon nombre d'enfants de parents séparés, qui doivent « jouer » entre le désir du père et celui de la mère, parfois contradictoires. Vous remplacez mère (patrie) par France et père par résidence fiscale (en Suisse) et vous aurez sans doute l’origine des troubles de notre équipe de tennis et l’explication de sa contreperformance.

Vice caché

Pour vivre heureux, vivons cachés…

Caché, oui, heureux, pas sûr ! Qui a- t-il de passionnant à pratiquer l’errance pour de simples raisons d’argent ? L’avidité, la cupidité sont uniquement les moteurs de ces pérégrinations malsaines. Bien à l’abri dans les banques Suisses, belges, luxembourgeoises ou autres paradis fiscaux qui accordent à ces exilés des faveurs qu’ils n’accordent pas toujours à leurs propres résidents, l’argent de ses bons français s’entasse en attendant leur mort.

Mais voilà, il faut bien sortir de sa cachette pour gagner un peu plus d’argent ou répondre aux obligations de la fédération ou du public, alors un petit match pour les sportifs ou un petit concert en France pour les artistes permettront de maintenir la popularité et continuer à faire fructifier leur petit commerce fiscal, même si dans ce cas l’argent gagné sera imposé aux taux français.

Comme le dit un membre de « l’équipe de France » de tennis : « pour 47 jours passés en France, j’ai payé 230 000 € d’impôts ! ». On remarquera que pour payer cette somme, il faut gagner plus du double. On a du mal à le plaindre et ceux qui font la queue au restaurant du cœur apprécieront !

Vice du consentement

Pour qu’un accord soit valide, les parties doivent échanger leurs consentements

Le consentement exprime l'accord des volontés et se matérialise dans la rencontre d’une offre précise et complète et de son acceptation.

Pour ma part, et je ne suis pas le seul, je n’ai jamais accepté que certaines personnes se prévalant de la nationalité française échappent aux règles de vie en commun, notamment à l’impôt, et surtout veuillent me représenter que se soit pas leur image de sportifs ou d’artistes ou pire encore comme parlementaires disposant d’un compte en Suisse.

Si, pour les premiers cités, je ne peux qu’afficher mon mépris et mon indifférence, j’attends que pour les parlementaires, une reconduite symbolique à la frontière Suisse assortie d’une déchéance réelle de leurs mandats électifs soit rapidement mise en œuvre.

La coupe des vices est pleine !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierre Mousse 25/11/2014 07:39

J'aime ces titres à la Nougaro. Dans le derrnier média sur la 5, il fut question des journalistes qui font de la politique, mais surtout du pouvoir des journalistes. Ce fut une campagne très forte pour présenter ce qui s'annoncait presque comme une énième victoire de la France contre une suisse qui n'a jamais gagné, chauvinisme ou simplement publicité pour suivre les matchs sur la 2, qui s'était offert l'exclu? Donc tout ca une affaire d'audience, de pub donc de fric. Il en est ainsi désormais de tous les sports, et les jeux à Paris, et l'achat vente de sportifs ... et les communes qui dépensent pour leurs equipements, et le financement de leurs clubs. la fin des départements marquera t'elle la fin des subventions???

IELOSUBMARINE 25/11/2014 09:26

Bonjour Pierre
On fait de la promo, comme pour les chanteurs qui sortent leurs derniers CD : voyez en ce moment Voulzy et Souchon, Johnny et bientôt Aznavour, autres exilés fiscaux célèbres. La télé est devenue un objet promotionnel. Pour les collectivités locales c'est pareil, il faut vendre une image pour que les élus puissent durer. Dans le premier cas on n'est pas obligés d'acheter, pour les Collectivités, c'est avec nos impôts.

artisan serrurier 25/11/2014 06:06

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement

IELOSUBMARINE 25/11/2014 09:21

Bonjour
'oubliez pas de me communiquer votre lien...

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens