Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 08:20

Depuis des semaines nous assistons à une quasi absence de débats sur les propositions des uns et des autres. Tout cela est occulté par les affaires de costumes, d’emplois fictifs (pardon, supposés fictifs), de détournements de fonfs et de sondages presque fiables mais qui seront sans doute contredits le soir du premier tour.

Rêvons un peu

Pas question de se livrer à une analyse exhaustive, ce serait trop long et puis comme tous les programmes, ils ont vocation à ne pas être respectés. Ils sont fait pour s’illusionner sur l’inaccessible monde meilleur et chacun trouvera une mesure qui lui conviendra dans chaque programme (ou presque), ce qui lui évitera de lire le reste.

Chacun pourra rêver, le temps d’une campagne, juste ce temps-là, avant de sombrer dans la désillusion, comme celles qui ont présidé aux deux derniers quinquennats. Les grandes envolées lyriques du Trocadéro ou du Bourget retentissent encore dans nos têtes, juste pour nous rappeler que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent et que le véritable pouvoir n’est ni à l’Elysée, ni au Parlement.

Mais soyez lucides tout de même

Le bon programme, c’est celui du CAC 40, des banques et des multinationales, avec leur PDG grassement rémunérés, tout étonnés qu’on puisse leur demander des comptes et qui soutiendront en coulisse le plus propre sur lui, celui qui ne touchera pas à leurs « avantages acquis » et qui au contraire leur donnera encore un peu plus d’espace pour la fameuse « théorie du ruissellement » sensée être le remède aux maux de l’époque.

Pour qu’une campagne électorale fonctionne bien, il faut beaucoup de candidats avec des « offres » plus clivantes les unes que les autres et par conséquent facilement qualifiables d’irréalistes et susceptibles de conduire le pays au chaos. Vous n’avez qu’à lire, regarder ou écouter les médias, ils vous diront lesquels sont les bons ou sont les mauvais. C’est d’autant plus facile qu’ils sont aux mains de propriétaires peu soupçonnables de gauchisme ou d’anarchisme.

Faites un effort : soyez réalistes…

Imaginez un instant qu’on vous laisse élire un candidat dont le programme consisterait à quitter l’Europe, à revenir aux sesterces comme monnaie et à refuser toute immigration, mais ce serait la fin du monde pour nous, les invisibles, qui tirons les ficelles économiques en coulisses. Impensable également de voir arriver au pouvoir une candidate qui dénonce les travailleurs détachés, mais qui utilise des salariés européens pour faire tourner sa petite entreprise en France.  

Imaginer (non là c’est pour rire) qu’on vous laisse élire des candidats qui interdiraient les licenciements, ou d’autres qui taxeraient nos dividendes, nos bénéfices et qui supprimeraient les aides, vous savez les 45 Milliards du pacte et du CICE qui n’ont créé que 100 000 emplois (on en rigole encore). Impensable !

Imaginez qu’on laisse mettre en place un revenu universel. Où irions-nous ? Plus de possibilité pour nous de maintenir la menace de licenciement pour la caissière ou le serveur de restaurant à temps partiel. Vous rendez vous compte : moins de pression sur le marché du travail, la hantise pour nous de voir baisser le chômage, la crainte de devoir payer plus cher nos esclaves pour qu’ils restent, qu’ils demandent des droits supplémentaires. Vous imaginez l’horreur ?

Une fois qu’on a dit ça, qui reste-t-il ?  

Il y a quelques candidats qui sont juste là pour « témoigner » et se gargariser de leur succès constant qui les fera arriver au pouvoir dans deux siècles. Ils ne sont là que pour légitimer à vos yeux la démocratie dans laquelle vous pensez encore vivre, juste pour vous faire croire que vous avez le choix.

Il y avait bien le candidat de la droite classique, mais il commence à sentir un peu le gaz depuis ses affaires d’emplois dans sa petite entreprise familiale payés par les contribuables et ses affaires de costards de luxe. Finalement, on s’est aperçu qu’il avait pris un peu trop de nos habitudes et que ses soutiens trop marqués à la droite de la droite, notamment dans les milieux cathos extrémistes auraient vite fait de faire ressembler la France à la Pologne

En marche !

A que voilà un beau programme, qui correspond exactement à ce que nous voulons : juste un peu transgressif. De la nouveauté enfin, une belle gueule et surtout un couple tellement atypique ! Ni de gauche, ni de droite, comme son mentor qui a été tellement transgressif avec son électorat de 2012, qu’il lui a été impossible de se représenter. Grillé, carbonisé, juste bon à soutenir en sous-main sa chose et en organisant les transferts de fin de saison vers la « nouveauté politique » de cette élection.

Il est des nôtres, un parcours impeccable qui lui aurait ouvert toutes les portes de nos petites entreprises, mais il a cédé à nos appels et accepté de prendre en mains le destin de notre beau pays, de ses belles banques et de nos entreprises merveilleuses. Belle abnégation, qui lui vaudra notre éternelle reconnaissance et une place assurée dans nos conseils d’administration une fois qu’il aura redressé le pays comme on lui demande.

On applaudit

On n’a pas tout lu de son programme, on lui fait confiance, on a juste relevé quelques perles, comme « alourdir les sanctions contre la fraude fiscale », ça ne mange pas de pain, surtout si on n’a pas les moyens de les appliquer parce qu’on aura supprimé des emplois publics.

Par contre, nous applaudissons à deux mains sa volonté d’amplifier la lutte contre la fraude aux prestations sociales : il ne faudrait pas sombrer dans l’assistanat, tout de même !

Ses couplets sur la démocratie rénovée et sa volonté de donner la parole au peuple sont juste là pour occuper le terrain : il ne faudrait tout de même pas abuser des bonnes choses !

Un plan d’investissement de 50 Milliards, c’est vrai qu’on aurait préféré le double, mais bon, il faut bien faire des concessions, surtout si on parle de stabiliser les déficits.

Open bar pour l’exonération de cotisations sociales sur les heures sup, scandaleusement supprimée, pour les agriculteurs qui empocheront 5 Milliards, sans contrepartie en matière de pollution, et pour le bâtiment avec la rénovation des logements mal isolés, la rénovation urbaine, la construction de 80000 logements pour les jeunes et la baisse de l’impôt sur les sociétés, le tout enveloppé dans de belles envolées semi christiques

Et, cerise sur le gâteau, la mesure phare du programme, celle qui fera voter Macron, en oubliant tout le reste : l’exonération de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages.

Tout va bien dans le meilleur des mondes

Sauf que notre candidat, on le trouve un peu optimiste, et pour ne pas dire plus, béat, quant à sa capacité de réaliser son programme, Il y a bien quelques oublis, par exemple sur sa capacité à mobiliser les collectivités territoriales pour doper les transports collectifs, à leur faire avaler la pilule de la suppression des départements là où il existe des métropoles et à faire accepter que les communes dont la ressource principale est la taxe d’habitation retournent sous la tutelle financière de l’Etat, le tout en supprimant 75000 postes dans la fonction publique territoriale.

Pour lui, l’avenir de la France se joue autour d’une quinzaine de Métropoles, pour le reste du territoire, il faudra attendre le ruissellement.

Et l’augmentation de la CSG pour tout le monde, y compris les retraités, dont les régimes seront alignés (à la baisse cela va s’en dire)… mais ça, ils ne s’en apercevront qu’après, une fois qu’ils auront réalisé qu’une belle gueule ne suffit pas en politique.

Mais ce n’est pas très grave, ce sera toujours cinq ans de gagnés pour nous, ses fidèles soutiens et les électeurs feront comme d’habitude, ils s’estimeront trahis, mais dans cinq ans, nous aurons trouvés un autre hologramme et un nouveau repoussoir, les actuels étant carbonisés pour le futur.

Business as usual !

Votez bien ! On compte sur vous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cyclerie Macron.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens