Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 15:42

A pas grand-chose, comme semble l’avouer la municipalité (« la vidéosurveillance n’est pas un outil miracle »).

De fait, les collectivités qui ont misé sur ce système, à part les plus sécuritaires qui ne veulent pas le reconnaître, font le constat que la délinquance et les incivilités se déplacent dans les zones non surveillées, ce qui revient à dire que pour être efficace, la vidéosurveillance devrait couvrir l’ensemble du territoire urbain.

En conséquence, la mise en place de ces dispositifs diminue localement le « sentiment d’insécurité » pas l’insécurité elle –même, dont les manifestations trouvent à s’exercer dans d’autres lieux.

Il n’en reste pas moins que ces systèmes génèrent des coûts importants d’installation  et de fonctionnement (des agents sont rémunérés pour surveiller des écrans sur lesquels il ne se passe rien).

Alors pourquoi persister en étendant les zones surveillées ?

S’agit-il pour les collectivités, à leur manière, de se substituer en matière de sécurité à l’Etat qui restructure à tout va et diminue les effectifs de police ? Ou bien de s’attirer les bonnes grâces d’une frange de l’électorat mal informée sur l’efficacité toute relative de la vidéosurveillance ? 

La ville de Rennes semble développer un modèle original basé sur la prévention. C’est en ce domaine que tous les moyens humains et financiers doivent être déployés, en direction notamment des associations qui s’inscrivent dans ces actions, pas dans des dispositifs vidéos « poudre aux yeux ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens