Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 20:31

Un groupe de 13 agents du Conseil Général accompagné d’un élu est actuellement au Québec en voyage d’étude. Il s’agit d’étudier l’expérience québécoise en matière de protection de l’enfance. Plus prosaïquement, pour le Conseil Général d’Ille et Vilaine, il s’agit de mieux maîtriser les moyens financiers et humains alloués à ces dispositifs et de changer fondamentalement de modèle d’intervention.

En clair, il s’agit de convaincre les éducateurs du Conseil Général de modifier leurs pratiques professionnelles afin de diminuer le placement – coûteux - en foyer ou en familles d’accueil, des mineurs en difficulté dans leurs familles naturelles (et aussi limiter la violence de tels placements pour les intéressés).

Noble ambition à laquelle on serait prêts à souscrire, si la délégation d’agents envoyés au Québec comprenait quelques éducateurs confrontés au quotidien aux situations, ce qui n’est pas le cas, cette délégation n’étant composée, au mieux, que de quelques responsables de Centres Départementaux d’Action Sociale, et au pire de responsables de la structure administrative du C.G. dont la pratique en matière protection de l’enfance relève parfois à peine d’une culture livresque.

Il est donc permis de s’interroger sur l’efficacité d’un tel déplacement dont le coût (25 000 € annoncés) n’est pas neutre en période de disette budgétaire dans les collectivités territoriales. Qu’en sortira t-il, outre un beau rapport avec des préconisations que les éducateurs de terrain seront réticents à mettre en œuvre dans la mesure où ils n’auront pas été associés au projet ? Il est probable que les partenaires sociaux, à défaut d’avoir été consultés en amont feront valoir bruyamment leur point de vue au moment de la mise en œuvre en demandant sans doute des moyens supplémentaires ce qui ira à l’encontre de l’objectif affiché.

Il est donc permis de s’interroger sur la pertinence de ce voyage d’études en se demandant s’il ne relève pas simplement d’un mode de management dépassé.

Dans les années 90, les élus des collectivités nouvellement décentralisées (Départements, Régions) partaient régulièrement en « voyages d’études », ce qui faisait les choux gras du « Canard enchaîné ». C’est ainsi que le volatile avait épinglé les conseillers généraux du Finistère partis étudier « l’élevage des crocodiles dans le delta du Nil » en commentant perfidement « on attend les retombées dans la rade de Brest ».

Qui sait ? Le voyage en cours au Québec, à défaut d’être efficace pour la protection de l’enfance,  pourrait peut-être avoir des retombées annexes pour le Département d’Ille et Vilaine en favorisant l’introduction de l’Orignal dans les marais de Gannedel par exemple…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens