Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 22:15

 Les élus rennais renvoient la patate chaude de l'augmentation de la taxe foncière sur l'Etat et le Département d'Ille et Vilaine, lequel pointe également la responsabilité de l'Etat (Ouest France du 7 octobre).

Pas faux tout cela, même si les collectivités locales dans leur ensemble oublient de dire qu'elles ont rechigné par le passé à mettre en place des systèmes efficaces de contrôle de gestion afin de maîtriser leurs dépenses et qu 'elles ont souvent négligé de remettre en cause des politiques obsolètes mais qui générent tellement d'obligés lors des élections.

Lorsqu'on rentre dans le détail de la taxe foncière, on note, à partir de 2006, l'apparition d'une part destinée à Rennes Métropole (à ajouter à celle de la commune pour connaître l'évolution réelle de l'imposition des communes de l'agglomeration rennaise).

Regardons également les frais de fiscalité perçus par l'Etat (établissement des rôles et frais de recouvrement), soit tout de même 7,3% de la cotisation finale, et n'oublions pas non plus que la Région perçoit aussi son écot sur cette taxe.

En fait, l'examen du détail de cette taxe nous renvoie à l'empilement des collectivités locales en France, système qu'il conviendrait de simplifier.

Nous n'en prenons pas le chemin : les parlementaires de tous bords qui examinent actuellement la loi sur la réforme de collectivités locales se sont évertués à la rendre inopérante.

On peut penser que cette réforme se fera tout de même, plus tard, sous la contrainte, et dans l'urgence, lorsque la pression fiscale sera devenue intolérable pour le contribuable.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens