Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 20:28

Il y a quelques jours les dirigeants d'une école de musique de la périphérie rennaise exposaient dans Ouest France leurs préoccupations quant à la baisse de certaines ressources financières en particulier celles en provenance du Département.

 

Il faut dire que cette collectivité, confrontée à la crise qui a fait s'effondrer ses ressources fiscales ainsi qu'à la baisse des dotations de l'Etat, a pris la décision de baisser de manière drastique les subventions aux associations et ce, sans que les associations touchées puissent espérer un retour à la normale à court terme.

 

Les dirigeants de cette école de musique cherchent donc naturellement des pistes pour boucler leur budget et évoquent la possibilité de revoir, faute de participation des communes, les interventions extérieures de leurs professeurs de musique, autrement dit les actions de sensibilisation des élèves des écoles primaires.

 

Ce dispositif, sur lequel se base en partie le Département pour attribuer ses subventions aux écoles de musique, a été mis en place suite à la défaillance de l'Education Nationale dont relève l'enseignement de la musique et qui a vu une opportunité pour faire payer les collectivités locales à sa place.

Si les écoles de musique devaient se désengager de ce dispositif, le Département serait donc légitime pour supprimer son aide qui représente une part non négligeable de la subvention versée aux écoles.

 

On voit donc bien les effets pervers de cette éventualité : des élèves dont les parents n'ont pas les moyens de payer l'adhésion à une école de musique où qui n'habitent pas à proximité d'une de ces écoles ne disposeraient plus d'enseignement musical, cet enseignement étant réservé de fait à ceux qui, bien dotés financièrement, habitent dans les bonnes communes.

 

La démocratisation de l'enseignement musical n'est donc pas en bonne voie.

 

Il y a quelques années, avant la crise, le Département s'était essayé à la rationnalisation des subventions versées aux écoles de musique et à leur fonctionnement afin de maîtriser l'évolution des dépenses consacrées à cette politique.

Il s'était heurté à un mur, ainsi qu'à une conceptualisation à outrance du dossier allié à un manque de courage politique et administratif évidents.

 

Il faut dire que certains élus départementaux titulaires de deux casquettes, l'une de conseiller général, la seconde de Président ou de membres du C.A. d'écoles de musique, n'avaient rien fait pout faire aboutir ce dossier.

 

Encore un effet pervers du cumul des mandat qui a aboutit en définitive à une augmentation du budget « musique » du Département, là où il était prévu de le baisser...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens