Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 17:30

 

La comparaison des taux d’imposition d’une année à l’autre n’a pas forcément de sens lorsque l’impôt est faible et il vaut mieux raisonner en valeur absolue. Je suis d’accord avec M. DELAVEAU sur ce point. Mais si faible soit-il en valeur absolue (13,5 € pour un locataire et 20,5 € pour un propriétaire), le surcroit d’impôt perçu en 2009 par Rennes Métropole s’ajoutera  aux augmentations décidées par la Commune, le Département et la Région (ainsi que par l’Etat pour les frais de recouvrement).

Au final, pour ce qui me concerne, la taxe foncière augmentera de 8,6% cette année, soit 64 euros en valeur absolue, et la taxe d’habitation de 8,8 %, soit 77 euros en valeur absolue. On ne peut pas dire que ce n’est pas grand-chose, même s’il faut bien reconnaître les difficultés auxquelles sont confrontées les collectivités locales aujourd’hui (baisse des recettes fiscales et désengagement de l’Etat).

Le même calcul portant sur la période 2002/2009 donne des évolutions respectives pour le foncier et la taxe d’habitation de 39% et de 44,6% et de 227 et 294 euros en valeur absolue, ce qui donne une tendance à l’augmentation annuelle moyenne significative de 5,6 et de 6,4 % avec des pics à 11 et 10 % en 2006.

Les foyers les plus modestes pourront-ils supporter dans le futur des augmentations importantes comme celles de cette année ? Il faudra certainement trouver des solutions autres que celle qui consiste à accentuer la pression fiscale.

(texte publié dans Ouest France - Rennes Forum le 4/10/2009)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens