Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 19:28

 Le Président du Groupe Centriste au Conseil Général pointe du doigt un recours important à la fiscalité de la part de la majorité socialiste, qu'il attribue en particulier à des recrutements importants hors transferts de compétences de l'Etat.

L'argument d'effectifs pléthoriques dans la Fonction Publique Territoriale est régulièrement mis en avant, mais concerne davantage les intercommunalités que les Départements ou les Régions.

En second lieu, l'évolution de l'offre de service à la population, en augmentation constante, et de plus en plus exigeante, doit être prise en compte pour expliquer cette évolution. Cela vaut pour toutes les compétences, y compris celles hors transferts de l'Etat.

Enfin, les vagues successives de transferts ont été accompagnées de transferts financiers et de personnels, à minima. Les collectivités concernées ont donc recruté du personnel supplémentaires non seulement pour répondre à l'augmentation de la population concernée (dans le domaine social, des collèges, des transports, du réseau routier,...), mais également pour assurer l'exercice de compétences dans des conditions normales d'égalité des citoyens, de qualité ou de sécurité, toutes choses que l'Etat n'assurait plus (le drame de Pornic vient cruellement mettre en relief l'incapacité de l'Etat à organiser un suivi des sortants de prison, faute de moyens).

Personne ne conteste aujourd'hui l'action des départements dans le domaine des collèges qui ont bénéficié d'un plan d'investissement sans précédent et ont désormais les moyens de fonctionner.

Même chose pour les transports scolaires pour lesquels les conditions de sécurité des élèves transportés se sont notablement améliorées (il n'y a plus aujourd'hui, comme c'était le cas en 1984 d'autocars de plus de trente ans à circuler sur nos routes)

Tout cela ne s'est pas fait avec les seuls pauvres moyens octroyés lors de la décentralisation.

L'argument de l'augmentation des effectifs doit donc être manié avec précaution d'autant que des collectivités sont amenées aujourd'hui à prendre en charge directement des services jusqu'alors délégués à des entreprises privées en raison du prix élevé demandé par ces entreprises (les transports de voyageurs, la distribution de l'eau).

Aux notions de qualité de service, de sécurité, vient donc désormais s'ajouter celle de coût du service. Les collectivités locales auraient tort de ne pas recruter du personnel supplémentaire pour assurer ces services dès lors que le coût en est moins élévé pour le contribuable.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens