Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 18:22

C'est le titre d'un article publié par Ouest France dimanche dernier commentant les résultats d'un sondage réalisé par l'IFOP du 25 au 26 février 2010 auprès d'un échantillon de 955 personnes.

 

On ne nous dit rien sur le questionnaire soumis aux sondés mais, comme souvent dans ce genre de sondage, la manière dont sont formulées les questions peut induire la réponse et les résultats doivent donc être maniés avec la plus grande prudence.

 

C'est le cas pour la première proposition où l'on nous dit que les agriculteurs sont « dignes de confiance » à 79 % pour les consommateurs. Le contraire de digne étant indigne, on peut comprendre que les sondés aient hésités à répondre par la négative et le résultat s'en trouve pour le moins orienté.

 

Même chose pour la réponse à la seconde question qui nous apprend que pour 78 % des sondés les agriculteurs sont « modernes » qui est le positif de rétrograde que l'on hésitera également à utiliser.

 

Cette enquête nous indique par ailleurs que 69 % des sondés considèrent que les agriculteurs sont « respectueux de la santé des français » et que 55% estiment qu'ils sont « respectueux de l'environnement ». Sur le premier point, on donnera acte aux agriculteurs de ne pas vouloir attenter à la santé des Français, ce qui dénoterait une intention malveillante, mais sur la seconde, on se devra d'être plus circonspect tant les nitrates, les pesticides, les herbicides et, pour aller plus loin, les modes de nourritures du bétail (cf vache folle) ont laissé (et continuent de le faire) des traces dans nos mémoires et parfois sur nos rivages en ce qui concerne les marées vertes.

 

Donnons cependant acte aux agriculteurs de ne pas être totalement responsables des problèmes environnementaux, prisonniers qu'ils sont d'un système productiviste dans lequel leur avis n'a pas beaucoup d'importance.

 

Pour le reste du sondage, 60 % des personnes interrogées considèrent que les agriculteurs sont « compétitifs », ce qui reconnaissons-le, ne veut absolument rien dire et 49 % qu'ils sont « assistés », qualificatif passe-partout relevant de l'imagerie populaire au même titre « qu'égoïstes » ou « violents » qui ne recueillent respectivement l'avis que de 24 et de 15 % des sondés.

 

Disons le tout net, avec un tel sondage on fabrique une image tronquée qui est à cent lieues de la réalité d'une profession en perte de vitesse face à la mondialisation des échanges, à la baisse du nombre des agriculteurs, et à la dépendance entretenue par le système bancaire, coopératif, syndical et politique.

 

L'auteur de l'article d'Ouest France semble lui même prendre ses distances avec le résultat de ce sondage en indiquant que l'image des agriculteurs auprès de français se bonifie « comme si les français, sensible à la détresse de la profession qui assure leur indépendance alimentaire, tenaient à resserrer les liens ».

 

Mais le pire de ce sondage est la dernière question qui confine à la manipulation de l'esprit des personnes interrogées qui, après avoir fait preuve d’empathie vis-à-vis de la profession se disent prêts, à 57%, à « payer plus cher leurs produits alimentaires pour garantir un revenu correct aux agriculteurs ».

 

Comme si le problème du prix à la production devait être résolu exclusivement par un appel au porte monnaie des consommateurs alors que les responsabilités se trouvent auprès de la grande distribution qui se goberge sur le dos des agriculteurs.

 

A croire que ce sondage a été commandé par la grande distribution.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens