Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 19:06

L’art de commenter les résultats électoraux

Tous les ténors de la droite parlementaire ont admis leur défaite aux dernières législatives, mais il y en a pour lesquels cette défaite nationale se traduit presque en victoire locale.

C’est le cas du sénateur d’Ille et Vilaine, de Legge, jamais avare d’un propos hors de propos pourvu qu’il aboutisse à prendre les électeurs pour des imbéciles.

C’est ainsi que le susnommé a déclaré au soir du 17 juin : « Nous avions trois parlementaires en Ille et Vilaine avant le premier tour, nous en avons trois après…C’est une satisfaction… ».

Un bel exemple de langue de bois surtout que M. de Legge oublie de préciser que le Département, dont la population a fortement augmenté depuis les dernières législatives s’est vu attribuer une circonscription complémentaire qui a été gagnée par la gauche.

Au final, en 2007, la gauche détenait quatre sièges contre trois à la droite. En 2012, ce sont cinq circonscriptions qui ont été gagnées par la gauche et trois qui ont été conservées par la droite.

Conservé, est bien le terme qui convient étant donné les scores serrés observés dans les circonscriptions de Fougères et de Saint Malo (51/49) et si l’on tient compte que dans la circonscription de Vitré détenue depuis des décennies par Méhaignerie (qui ne se représentait pas), il a fallu deux tours (une première) pour désigner son successeur.

Ce que l’on observe donc c’est que les barons locaux qui tenaient leurs circonscriptions de Saint Malo et de Vitré ont eu du mal à assurer leur succession de manière sereine et que le « centriste » Benoit à Fougères a du sa réélection à son opportunisme politique en ratissant large (il a bénéficié d’un report de voix important du FN).

Découpage électoral et clientélisme politique

Par delà les hommes et les campagnes, le redécoupage électoral induit par la création d’une nouvelle circonscription aura largement favorisé la réélection de la droite à Fougères et à Saint Malo.

Il n’est que de voir la configuration de la nouvelle circonscription dont les contours sont pour le moins artistiques, pour s’apercevoir que les cantons susceptibles d’empêcher la réélection du « centriste » Benoit à Fougères ont fort opportunément retiré de cette circonscription et que les cantons susceptibles de faire perdre la droite à Saint Malo, ont également été retiré de cette circonscription.

Cela pose la question de l’élection des députés dans des circonscriptions électorales  dont la cohérence territoriale est inexistante.

Ajoutons à cela que les députés votent la loi et que leur rattachement à un territoire est anachronique dans la mesure où les affaires locales relèvent des élus territoriaux, sauf que… le système de la « réserve parlementaire » permet aux parlementaires d’arroser les communes et les associations locales pérennisant ainsi un clientélisme politique détestable, dont le sortant Méhaignerie a su faire profiter sa circonscription dans la plus grande opacité : c’est le seul parlementaire d’Ille et Vilaine qui a refusé de dévoiler le montant dont il disposait.

Passer à un autre système

Le système des circonscriptions à l’intérieur des départements a vécu et il est sans doute temps de réfléchir à un autre mode de scrutin.

Il est sans doute temps également de séparer nettement ce qui relève du local qui doit être réglé par les élus locaux (en simplifiant le mille feuilles) et ce qui relève de la conduite du pays en séparant nettement les attributions des uns et des autres et en mettant fin à un système de dépendance financier.

Une meilleure organisation du système permettrait en outre aux électeurs de mieux comprendre les enjeux et peut être de diminuer l’abstention.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens