Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 21:03

Avec un tiers d’élus dans le bureau l’assemblée communautaire de Rennes Métropole (Président, Vice-présidents et élus délégués), nous sommes en droit de nous poser la question de leur utilité et de leur coût de fonctionnement (indemnités). C’est ce que dénonce, à juste titre, Gilles NICOLAS Maire de Chevaigné, par ailleurs conseiller communautaire.

La mode est à la réduction du nombre de fonctionnaires  sans que les effets de ce dispositif soient évidents ni sur le plan budgétaire ni en matière d’efficacité du service public qui aurait plutôt tendance à se dégrader.

Il me semble que ce principe de diminution de personnel pourrait être mis en avant par les élus pour eux-mêmes et pour leurs collaborateurs de cabinet et autres chargés de missions.

En France, 500 000 élus président à nos destinées : c’est beaucoup, beaucoup trop, si l’on se compare aux autres pays. Et comme il n’y a pas de hasard, la France dispose de 500 000 ronds points soit la moitié des ronds points d’Europe. Du pain béni pour tous les vendeurs de ronds points ou de lampadaires par exemple. Et lorsque les collectivités ne peuvent plus entretenir ces équipements, les mêmes sociétés au travers de filiale constituées spécialement proposeront aux élus locaux des partenariats publics privés, intéressants à court terme mais si onéreux à moyen et long terme (cf le cas de Cesson Sévigné pour ses lampadaires)

Réduisons donc le nombre d’élus (et par voie de conséquence celui des collaborateurs de cabinet) Cela passe par un dispositif tout simple : la diminution du nombre de collectivités locales, et retrouvons la voie de la sagesse et de la modération financière.

Elu n’est pas un métier, c’est une fonction que les intéressés ne devrait pas occuper sur le long terme (39 ans pour P. Méhaignerie par exemple). C’est une fonction qu’on ne devrait pas pouvoir cumuler avec un autre mandat et qui ne devrait pas pouvoir être renouvelée consécutivement plus de deux fois.

Saluons donc la prise de position de Gilles NICOLAS. C’est une parole rare chez les élus.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ielosubmarine 11/03/2012 09:13


Merci pour cette précision d'importance.


Désolé, je voulais indiquer 50 000. Emporté par mon élan, j'ai mis un zéro de trop.


Quant à l'utilité des ronds points pour la sécurité, il y a débat car on peut contraindre les automobilistes avec des équipements moins coûteux (un bon vieux "stop" par exemple)


Sur l'aspect esthétique des ronds points, je considère qu'il s'agit de dépenses dont on peut se passer.

Gaia78 10/03/2012 18:45


Réfreinez vos ardeurs.. il n'y que 30.000 ronds-points en France. mais cela fait néanmoins de nous les "leaders" européens.


ces ronds-points ont pour la majorité d'entre eux une fonction sécuritaire, plus sûrs que feux tricolores et stop non respectés par nombre d'inconscients. en outre certains sont décorés de façon
très intéressante, ludique et/ou artistique, et sans entretien, éco-éclairés et sans gachis en fleurs et arrosage.

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens