Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 21:53

 La situation générée par l'éviction de l'entreprise TIV, filiale du groupe Véolia, de l'exploitation du réseau de transports interubains du Département, suite à un appel à concurrence, produit une situation inédite et dangereuse.

Tout se passe en effet comme si les élus du Conseil Général étaient les interlocuteurs des salariés qui risquent de voir leurs emplois disparaître. On assiste donc de fait à un transfert de responsabilité de l'entreprise concernée vers les élus du Conseil Général. Demain, si une entreprise de travaux routiers perd un marché avec le Conseil Général, verra-t'on les salariés se retourner vers les élus ? Même chose pour un marché de matériel informatique ?

Il est vrai que nous sommes en période pré-électorale et que les élus « sensibilisés » par les salariés de TIV, se sentent obligés d'intervenir.

Au-delà de l'inquiétude légitime des salariés, les élus ne doivent pas être amenés à se substituer aux entreprises concernées pour l'accompagnement et le reclassement des salariés, même si, en l'espèce, la régie créée par le Département, offrira quelques possibilités.

Le groupe Véolia, omniprésent dans les marchés des collectivités locales (distribution de l'eau, ordures ménagères, transports,...) a les reins suffisamment solide pour que le reclassement des salariés des TIV n'incombe pas au final à la collectivité publique qui doit se limiter à un rôle de médiation.

L'erreur de stratégie commerciale de ses dirigeants (ou le goût immodéré pour les marges bénéficiaires à deux chiffres) a provoqué la mise à l'écart de l'entreprise de ce marché de transport. Elle doit en assumer les conséquences et cette erreur n'a pas à être financée par nos impôts.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ielosubmarine 06/02/2011 09:30



Ce serait donc une vengeance du Pt du C.G. contre son ex dircab par véolia interposé ?


Non, c'est juste que l'entreprise Véolia se croit tout permis lorsqu'elle soumissionne sur des marchés publics : ça passe ou ça casse et dans ce dernier cas on laisse le soin à la
collectivité territoriale de gérer le plan social. Inadmissible !


Il faut dire cependant que l'empressement des élus à gérer ce problème est directement lié à l'échéance électorale de mars : après, on verra...



duende 04/02/2011 19:12



Peut être est ce du à la place de  l'ancien directeur de cabinet du pdt du CG , parti à Véolia ??



Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens