Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 09:17

A l'invitation du Préfet, les intercommunalités sont amenées à réfléchir à leur avenir, en vue de les rationnaliser et de les renforcer.

Le débat qui a eu lieu à Rennes Metropole fin avril se situe dans ce cadre. L'enjeu est de taille, si j'ose dire, puisque l'agglomération définie à l'issue des débats pourrait obtenir le statut de Métropole au sens des textes en cours de discussion au Parlement, au cas où la population totale atteindrait 450 000 habitants, avec à la clé des pouvoirs renforcés.

Le critère pris pour appréhender l'aire urbaine qui pourrait servir à étudier les futures limites d'une agglo a consisté à inclure toutes les communes dont 50 % des actifs travaillent dans le même secteur (alors que la définition INSEE retient 40 %), soit pour l'agglo rennaise 92 communes et 500 000 habitants, ce qui permettrait d'accéder au statut de Métropole au sens de la loi.

A côté de cette agglomération, 4 villes majeures sont identifiées (Saint Malo, Fougères, Vitré et Redon), ainsi que 5 pôles intermédiaires de 40 à 50 000 habitants (Bain, Brocéliande/Guer, Montauban/Montfort, La Guerche et la Bretagne Romantique).

Ainsi identifiés, ces 10 bassins de vie donnent une bonne image de ce que pourrait être la carte de l'intercommunalité en Ille et Vilaine, en lieu et place des 28 intercommunalités existantes.

Simple me direz-vous, trop simple en effet, puisque cette vision technique, mais non dénuée de bon sens, ne prend pas en compte les volontés des communes concernées exprimées par leurs édiles, et oublie au passage d'intégrer le Département dans la réflexion.

Sur ce dernier point, on remarquera que cette collectivité, étranglée financièrement, est condamnée à terme à fusionner avec la Région : c'est le sens de la loi, au travers notamment de l'élection des futurs conseillers territoriaux.

Cette disparition programmée par le Gouvernement semble déjà actée, y compris par Guy Jouhier cumulant un mandat à Rennes Métropole et au Département, qui renonce donc à le défendre et reporte son énergie à la construction de la future Métropole rennaise ce qui n'est pas sans poser problème d’ambiance parmi les élus de gauche.

S 'agissant des élus de droite qui agitent le spectre de la « Métropolisation du Département » et qui préfèreraient sans doute la « Départementalisation de la Métropole », on feint de croire que le modèle actuel des communautés de communes dispersées, avec un nettoyage à la marge, pourrait perdurer et résister à la volonté d'expansion de l'agglomération rennaise.

C'est sembler ignorer que ce modèle a vécu et ne peut exister qu'avec un Département fort apportant des subsides, alors même que le gouvernement que ces élus centristes soutiennent a programmé la disparition de cette collectivité et la baisse des dépenses d’intervention de l’Etat au profit des collectivités locales.

L’élue UMP du canton de Vitré pousse la provocation un peu plus loin en réclamant un débat au Conseil Général sur les limites des intercommunalités espérant faire sans doute apparaître les clivages dans la majorité de gauche.

Et les Maires des communes concernées dans tout cela ? Certains d'entre eux annoncent d'ores et déjà leur volonté de ne pas rejoindre l'agglomération rennaise tablant parfois sur le résultat de consultations locales défavorables (Talensac). Encore faudrait-il vérifier que toutes les données du dossier ont bien été exposées avant le vote. D'autres, bien sûr n'envisagent aucune adhésion à Rennes Métropole, et appréhendent déjà l’idée de communautés de communes élargies.

On voit bien que les adeptes du statu quo sont nombreux, que le mythe du secteur rural que l'on oppose fréquemment à la ville reste vif, même si cela doit se traduire par un frein au développement et par la fuite des jeunes.

De plus, les considérations et les petits calculs politiques, les trajectoires personnelles ou parfois même le manque d'ambition ou de vision de certains élus ne sont pas loin et plombent le débat démocratique.

Et les citoyens dans tout cela ? Bien entendu, ils ne seront pas invités à la table du débat et se contenteront d'observer de loin, parfois sans les comprendre, les gesticulations et les effets de manche des élus.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens