Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 09:09

Ce slogan emprunté à une entreprise de pompes funèbres qui disait « Mourrez, nous ferons le reste », peut s’appliquer à la démocratie de notre pays, tant la caste politique, de reniements en renoncements et de promesses non tenues s’échine à balancer des pelletées de terre sur ce corps moribond.

On vote pour qui, à défaut de savoir pour quoi on vote ?

L’idéal serait de voter pour un programme, pour un projet, et en pleine connaissance des compétences dévolues à tel ou tel niveau, mais voilà, à force de constater que la pluie accompagne le Président de la République lors de ses sorties officielles on en vient à croire qu’il est responsable de tout et qu’il est capable de faire la pluie et le beau temps.

Le Front National a bien saisit cette perte de repères consécutive à l’émiettement des responsabilités puisqu’il met en avant un programme unique quel que soit le type d’élection : la sécurité, l’immigration sont ses thèmes récurrents et peu importe que les départements ou les régions n’aient aucune compétence en ces domaines puisqu’il s’agit de masquer la complexité du système territorial français derrière un discours facile à assimiler.

A défaut de savoir pourquoi on vote, on nous assène des messages simplistes distillés par des têtes de gondoles du supermarché de la politique, brushing à l’appui et portrait photoshopée sur les tracts. Demain, c’est sûr, on rase gratis, et vous allez voir ce que vous allez voir, sauf qu’on ne voit pas grand-chose, sinon des impôts et des taxes qui augmentent et des débats indigents relayés par les chaînes d’info en continu.

Si, tout de même, parfois on nous dit pour quoi voter lorsqu’on nous parle du fameux front républicain qui n’est que le énième avatar de l’indigence des fameux « partis de pouvoir » dont la crainte est devoir céder la place à d’autres tout aussi indigents.

Votez, et ne vous posez pas de questions

Votez pour que la fraude fiscale soit réprimée mollement et que les sportifs et artistes réfugiés fiscaux en Suisse ou en Belgique continuent à représenter la France et vous chantent la Marseillaise la main sur le cœur.

Votez pour que des députés achètent des voix, pour que des ministres et des députés planquent leurs économies à Genève ou à Singapour « en toute bonne foi »

Votez pour les déremboursements des frais de santé, la diminution des prestations sociales, et bientôt la diminution des pensions de retraite.

Votez pour que les lobbies agricoles et les industries chimiques continuent à déverser du poison dans les sols.

Votez pour que le Medef continue son travail de sape du code du travail et refuse le dialogue social et ignore les difficultés des PME et des artisans.

Votez pour que le CAC 40 continue d’augmenter les dividendes aux actionnaires et continue ses plans sociaux.

Votez pour verser 40 Milliards d’euros aux entreprises sans contreparties dans le cadre du pacte de responsabilité.

Votez pour pérenniser la réserve parlementaire qui n’est rien d’autre qu’un achat de voix.

Votez pour garder vos 560 000 élus, et des Conseils Généraux inutiles et coûteux.

Votez pour le cumul des mandats locaux et les rentiers de la politique prêts à toutes les concessions pour durer.

Votez pour avoir des élus professionnels qui ignorent la réalité du terrain.

Votez pour des parlementaires qui introduisent dans les projets de loi des amendements rédigés par les notaires, profession en péril, comme chacun le sait ou par le Medef, les pharmaciens…

Votez pour les contrats de Partenariat Public Privé, véritable gouffre financier, coûteux pour le contribuable.

Votez pour que les concessionnaires des autoroutes continuent à s’engraisser sur votre dos.

Votez pour l’austérité à la grecque qui précipite les gens dans la misère alors que le clergé et les armateurs sont exonérés d’impôts.

Votez, votez,

…puisque vous semblez convaincu que l’étiquette prime sur l’action politique et que ça pourrait être pire si c’était les autres qui étaient au pouvoir. Votez sans savoir pourquoi vous votez et surtout votez pour que vos droits sociaux soient écornés chaque jour un peu plus et que la dérèglementation du commerce international vous impose de consommer n’importe quoi à n’importe quel prix.

Continuer à voter pour éviter que tel ou tel parti accède au pouvoir, alors même que le vote devrait être positif, argumenté, et basé sur des politiques identifiées selon les différents niveaux de collectivité, et non un vote par défaut.

Quand les scores de participations aux différents scrutins se seront effondrés au point que les « élus » ne seront plus légitimes, alors il sera temps de reconstruire le pays.

En attendant, votez si vous voulez, mais sans moi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Redr 21/02/2015 18:49

comme d'habitude tes propos sont plein de lucidité

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : Société - Réforme des collectivités locales - Vie des collectivités locales d'Ille et Vilaine - Nouvelles - Coups de gueules
  • Contact

Recherche

Liens